Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.

Actualités

Vie du club Publiée le 10/09/2019

RENCONTREZ STEPHANE VERE, NOUVEAU DIRECTEUR DU CENTRE DE FORMATION 

STEPHANE-2.jpg

Après 15 ans à la tête du Centre de Formation du LOU, Stéphane Véré devient directeur de celui des Damiers ! Sa mission principale sera la préparation des jeunes au plus haut niveau, en vue de leur intégration au groupe professionnel.

Bienvenue à Stéphane !

Pourquoi le VRDR ?

Malgré de très bons résultats au LOU rugby, un changement de projet au sein du club lyonnais a précipité mon départ. J’étais donc sur le « marché des transferts » ! Suite au départ d’Anthony Chiché (ex-directeur du CDF), j’ai postulé à ce poste au sein du VRDR. Les premiers contacts avec Johann Authier et les présidents ont été très constructifs, nous partageons la même vision : progresser avec humilité ! En effet, je savais que le jour où la Drôme/Ardèche aurait un club de haut niveau, ceci deviendrait très intéressant au vu de son potentiel rugbystique. Je suis donc très heureux d’intégrer ce nouveau projet.

Qu’est ce qui t’a motivé afin d’intégrer ce nouveau projet ?

Dès nos premiers échanges, j’ai senti une grande confiance de la part des dirigeants et ainsi une réelle envie de m’intégrer au projet Damiers. Je suis là pour prendre la continuité du travail déjà entrepris par mon prédécesseur. Il y a dans ce bassin Drôme/Ardéchois, une réserve de jeunes joueurs très intéressante que l’on doit conserver et faire évoluer au sein de nos structures.

Quelles sont tes ambitions avec le club ?

Tout d’abord, sur le court-terme l’objectif va être d’obtenir l’agrément du centre de formation auprès de la Ligue Nationale de Rugby. Ce dernier nous permettra d’accroître la notoriété du club sur le plan national et affirmer nos intentions de développement. Ensuite, concernant notre vision long terme, nous souhaitons fournir 50% de JINF (Joueurs Issus de Notre Formation) à l’équipe professionnelle. Aujourd’hui, nous devons renforcer la liaison entre le Centre de Formation et l’équipe professionnelle, c’est-à-dire que nos meilleurs jeunes doivent rester au sein du VRDR et y poursuivre leur carrière.

Comment vois-tu le VRDR de demain ?

A ce jour, le VRDR est déjà dans les 10 principaux clubs français en nombre de licenciés. Demain, je vois le club avec une très grosse filière jeune, à la fois en quantité et en qualité. J’espère que nous deviendrons une réelle référence nationale en termes de formation. De plus, le club va poursuivre sa structuration et s’ancrer dans le haut-niveau.

Toujours LOU ou plutôt tigre ?

Je ne fais pas de trait sur le passé, mais quand je rentre au sein d’un nouveau projet, je m’y investis à 150%. Je suis donc un tout jeune tigre, prêt à partir au combat ! Allez Damiers !